SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[MISE À JOUR] QUATRE POLICIERS TUÉS À LA PRÉFECTURE DE POLICE DE PARIS

Jeudi 3 Octobre - 14:09

France


La préfecture de police de Paris - © Wikipedia
Un homme a tué au moins quatre policiers à l'arme blanche, ce jeudi après-midi, à l'intérieur de la préfecture de Paris.


Ce que l'ont sait à 18h30

Trois policiers et une agente administrative ont été poignardés ce jeudi après-midi à la préfecture de Paris. Un cinquième fonctionnaire a été grièvement blessé.

L'assaillant, un homme de 45 ans qui travaillait sur place, au service informatique de la Direction du renseignement, a ensuite été abattu par les forces de l'ordre. D'après Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, il n'avait jamais présenté de difficultés comportementale, ni le moindre signe d'alerte. On sait en revanche, qu'il souffrait d'un handicap.

Si ses motivations restent floues, la piste du conflit personnel semble privilégiée. Sa femme a été placée en garde à vue. A ce stade, le parquet anti-terroriste n'a pas été saisi.

Une enquête est en cours pour "homicides volontaires et tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique".

Mise à jour 15h

L'assaillant, armé d'un couteau, a tué quatre policiers avant d'être abattu par les forces de l'ordre dans la cour de la préfecture. On ignore pour le moment ses motivations mais la piste d'un conflit personnel semble privilégiée.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, se rend sur place.

14h09

D'après l'AFP, l'agresseur qui a été "blessé par balle" a succombé à ses blessures. Il s'agissait d'un employé de la préfecture de police de Paris qui travaillait à la Direction du renseignement.

Un périmètre de sécurité a été bouclé autour de la préfecture de police.

Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, s'est rendu sur place, reportant son déplacement en Turquie.

Les employés du palais de justice de Paris, situé juste en face de la préfecture de police, ont été averti par un message audio annonçant qu'une agression s'est produite. "La situation est maîtrisée. Le secteur de la Cité reste sous surveillance", pouvait-on entendre.