SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

[VIDÉO] LYON : DES ROBOTS VOITURIERS À L'AÉROPORT SAINT-EXUPÉRY, UNE PREMIÈRE MONDIALE

Jeudi 14 Mars - 16:53

Actu. locale


L'un des robots voituriers Stan en action. - © Stanley Robotics
Le parking longue durée P5+ de l'aéroport Saint-Exupéry sera géré, d'ici quelques jours, exclusivement par des robots qui garent les véhicules des voyageurs en complète autonomie.


Sur un parking extérieur, c'est une première mondiale. Quatre robots voituriers, développés par la start-up parisienne Stanley Robotics, ont été expérimentés, depuis plus d'un an, par l'aéroport Lyon Saint-Exupéry pour garer automatiquement les voitures des voyageurs du parking P5+. Les robots nommés Stan seront officiellement en service dans les prochains jours.

Alors, comment ça marche ? Toute place doit être réservée à l'avance sur le site de l'aéroport, le voyageur vient déposer son véhicule dans un des 12 boxs situés devant le parking, puis le robot s'occupe du reste. Il récupère la voiture dans le box en la soulevant, puis la gare à un endroit bien déterminé par un algorithme "secret" développé par Stanley Robotics, d'après son directeur général Clément Boussard.



Gain de temps, de sécurité et de places

Garées en file indienne, les voitures peuvent être récupérées par le robot "sans déplacer à aucun moment une autre voiture", selon Clément Boussard. Et ce, même si le véhicule est stationné en plein milieu du parking, et que, par exemple, le vol du voyageur est modifié. Ce système à "plusieurs millions d'euros", d'après Tanguy Bertolus, patron des Aéroports de Lyon, permet à la fois "de faire gagner du temps au passager", de gagner en sécurité, mais surtout de gagner de la place.



D'une capacité de 500 places actuellement, le parking P5+ va voir son nombre d'emplacements "augmenter de 50%" grâce aux robots. Le tout en "préservant l'éco-système local", rappelle le DG de Stanley Robotics. "L'aéroport n'a ainsi pas besoin de goudronner les champs autour pour stocker de nouvelles voitures".

À terme, Tanguy Bertolus espère doter l'ensemble des parkings longue durée de l'aéroport -7.000 places au total- de robots voituriers.