SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

VILLEURBANNE CAPITALE FRANÇAISE DE LA CULTURE : C'EST L'HEURE DU BILAN !

Mardi 29 Novembre - 15:45

Culture


Spectacle d'inauguration du label Capitale française de la Culture pour Villeurbanne - © Valentin Chenard
En décembre prochain, la nouvelle capitale française de la culture sera désignée. En 2022, c'est Villeurbanne qui avait été choisie pour une toute première édition. Quel bilan peut-on dresser de cette année riche en culture ?


"On est tous fatigué, mais on ne veut pas que ça s'arrête !" Ce mardi 29 novembre, le maire de Villeurbanne s'est prêté à l'exercice du bilan. Tout au long de l'année, ce sont près de 700 événements qui se sont tenus dans le cadre de "Villeurbanne, capitale française de la culture". Spectacles, concerts, festivals, expositions : il y en a eu pour tous les âges et tous les goûts. "Il ne m'appartient pas à moi seul de tirer le bilan mais je peux partager mes émotions. Oui, on a vécu une année exceptionnelle", se réjouit Cédric Van Styvendael.

"Il a fallu tout inventer"


Le chemin a été long. Monter la candidature, concevoir les projets, organiser tous les événements tout en y associant étroitement les écoles de la Ville... "Il a fallu tout inventer", confie le maire socialiste. "Les premières réunions se sont organisées en visio, en pleine épidémie", se souvient-il.

Ses souvenirs les plus forts ? "Il y a eu le festival Réel, pas seulement par sa programmation mais aussi par son organisation et le fait que tout ce soit si bien passé." L'événement (gratuit) s'était tenu du 3 au 5 juin, en plein air, au Parc de la Feyssine. Un festival conçu de A à Z par des jeunes Villeurbannais, qui avait rassemblé 50.000 personnes. Le maire se souvient aussi du Parlement des jeunes. "Leurs mots m'ont profondément touché", note l'élu.

Si l'année touche à sa fin, la municipalité envisage déjà d'inscrire certains projets dans la durée. À commencer par les "minimixes" : 18 groupes scolaires de la Ville bénéficient aujourd'hui de médiateurs culturels pour monter des projets. Pourquoi pas renouveler la fête de la musique le long du cours Émile Zola ou encore, le fameux festival Réel sous une autre forme ? Des annonces plus précises sont attendues.

Des dépenses plus importantes que prévu


Côté budget, il a fallu revoir les investissements à la hausse. Au total, 13,5 millions d'euros auront été dépensés sur trois ans dont 9,4 millions d'euros spécifiquement pour l'année "capitale française de la culture". C'est 5,9 millions de plus par rapport au budget initial prévu.

"Dans les grands événements, on ne tient jamais les budgets. En tant qu'élu, extrêmement vigilant à l'utilisation de l'argent public, je veux être dans la transparence et je l'ai été en permanence. Les évolutions ont été présentées à chaque fois en conseil municipal et à chaque fois, cela a été voté à l'unanimité", insiste le maire villeurbannais.

Pour ce qui est de la fréquentation, les services de la Ville chiffrent à 700.000 le nombre de spectateurs ayant assisté aux divers événements. Un bilan plus complet réalisé par un organisme extérieur doit être prochainement livré.

L'année se terminera avec un spectacle tout en lumière projeté sur la façade de l'Hôtel de Ville, du 16 décembre au 1er janvier. Piloté par Les Allumeurs de Rêves, le vidéo-mapping intitulé "Vitale" (pour Vi-lleurbanne et Capi-tale) reviendra sur l'année écoulée à travers 7 tableaux.

Le mois prochain, une nouvelle capitale française de la culture sera désignée. Bourg-en-Bresse, Montbéliard et Alès sont toujours en lice.